La Vallée de la mort – La traversée du désert

Une des étapes que j’attendais tout particulièrement lors de mon voyage en Californie pendant un mois de road trip de l’ouest américain était la découverte de la Vallée de la mort.

Derrière ce nom lugubre

Le panneau indiquant l'entrée du parc national de la vallée de la mort
Un panorama sur la Vallée de la Mort depuis Dante's View

Death Valley, la Vallée de la mort en français. La réputation de ce lieu n’est plus à faire. Ici la température avoisine les 40 degrés. Il n’y a aucun point d’ombre, le soleil brûle ma peau, l’air est chaud, presque étouffant. Dès mon arrivée dans le parc, j’ai l’impression d’être sur une autre planète…d’être sur la lune. Le record de température enregistré est de 128°F (54° C) et  200°F (93°C) sur le sol. Pas étonnant que l’on raconte que l’on puisse cuire un œuf sur le capot d’une voiture.

La Vallée de la mort est source de tout un tas d’anecdotes et d’histoires effrayantes. L’histoire la plus connue, mais aussi la plus ancienne est celle des « Lost 49ers alias les 49 premiers perdus ».

The Lost 49ers

La route sillonnant la Vallée de la Mort avec en arrière plan Badwater Bassin

En 1848, de l’or a été découvert à Sutter’s Mill en Californie. Tout le monde se rue alors à la conquête de l’Ouest. Des convois se forment dans tous les Etats-Unis. Salt Lake City était une des bases de départ de l’assaut du désert du Great Basin. Pour atteindre les mines de Californie, il ne fallait pas partir trop tard afin d’éviter les neiges de la Sierra Nevada. En octobre 1849, il est trop tard pour s’attaquer à la Sierra Nevada, mais un groupe de pionniers qui a entendu parler de l’Old Spanish Trail, qui contourne la Sierra Nevada veut tenter le coup. Ils prennent comme guide Jefferson Hunt, la seule personne ayant déjà emprunté ce chemin.

Après quelque temps, certains pionniers trouvent que le voyage se passe trop lentement. La rumeur dit qu’un raccourci existe et peut faire gagner environ 800 km à l’équipe. Deux groupes se forment. Leurs chemins se séparent.
Le groupe ayant choisi de prendre un raccourci se heurte rapidement à un obstacle : un canyon. Après moultes péripéties, des raccourcis mal choisis et la mort d’un homme et du bétail qui a servi de nourriture afin de survivre, les pionniers sortent enfin de cet enfer. Quand ils quittèrent la vallée par le Wingate Pass, une légende raconte qu’une femme s’est retournée et a dit: « Goodbye Death Valley », donnait ainsi son nom au lieu.

Au final, derrière ce nom lugubre, une seule personne à trouver la mort dans la Vallée à l’époque de la ruée vers l’or.

Que voir dans la Vallée de la mort?

Vous vous demandez ce qui m’a poussée à visiter l’endroit le plus chaud et le plus bas des Etats-Unis? En réalité, la Vallée de la Mort n’est pas qu’un simple désert. Il y a pas mal de curiosités naturelles à découvrir dans 13 600 kmqui composent le parc national. Voici 9 endroits que j’ai pu admirer durant ma traversée de la Vallée de la Mort.

Dante's View

La vue sur Badwater Bassin depuis Dante's View
Le panorama qu'il est possible d'admirer depuis Dante's View

Mon premier contact avec la Vallée de la Mort est Dante’s View. Ce point de vue situé en haut d’une montagne qui culmine à 1676 mètres d’altitude offre un panorama sur la partie centrale de la vallée. D’ici il est possible d’admirer le point le plus bas de Californie (Badwater) mais aussi le plus haut (Mt Whitney). Je me sens vraiment petite face à cette étendue infinie qui s’offre à mes yeux.

Le point de vue Dante's View dans la Vallée de la Mort Badwater Bassin en contrebas de Dante's View

Comme on est en altitude, l’air est un peu plus frais ici que dans le reste de la vallée. J’en profite pour faire une petite promenade le long de la crête au sommet et d’admirer ce panorama.

Twenty Mule Team Canyon
La route qui sillonne Twenty Mule Team Canyon
Le paysage lunaire de Twenty Mule Team Canyon

Ce Canyon se situe entre la Dante’s Vie et Zabriskie Point. C’est une route à sens unique de 4.5 kilomètres qui est bien entretenue. Elle peut être utilisable par n’importe quel véhicule. La route sillonne au milieu des canyons, tout en offrant un paysage très pittoresque de la vallée. C’est une petite visite à faire par exemple en attendant que le soleil descende et aller le voir se coucher depuis un point de vue. A plusieurs endroits, il y a des espaces où l’on peut s’arrêter avec la voiture et explorer un bout du canyon à pied.

Zabriskie Point

Les dunes de Zabriskie Point au coucher du soleil

Le soleil commence à descendre. Direction Zabriskie Point pour le voir se coucher. D’en haut du point de vue, je découvre un paysage lunaire. Un paysage de crevasses et de collines formées d’une très ancienne érosion.

Zabriskie Point au coucher du soleil

Le temps semble s’être arrêté. Même si du monde se presse pour installer leur trépied, l’endroit reste paisible. Seul le soleil qui descend et les couleurs qui changent montrent le temps qui passe.

Zabriskie Point au coucher du soleil

Je souhaitais voir le lieu au lever du soleil pour comparer, mais ayant dû allumer la climatisation (très bruyante) à cause de la chaleur dans la chambre de l’hôtel, je n’ai pas entendu le réveil. Oups ! Gros erreur ! Ce sera pour une prochaine fois.

Badwater

Badwater Bassin et son panneau indiquant le niveau en dessous de la mer

C’est le point le plus bas des Etats-Unis. Ici, on se trouve à 86 mètres sous le niveau de la mer. Il y a même un panneau accroché dans la roche, en face de l’immense bassin pour l’indiquer.

Le sel sur le sol à Badwater Bassin

Badwater c’est aujourd’hui des croutes de sel qui recouvrent le sol, laissées par un ancien lac millénaire. C’est complètement irréel de voir à quel point tout est ultra sec aujourd’hui et qu’il y a des millénaires une énorme quantité d’eau remplissait cette vallée.

Le ponton de Badwater Bassin

Au printemps, quand il pleut, le bassin se remplit brièvement d’eau, laquelle s’évapore petit à petit. La croute de sel laissée à la surface est alors bien lisse.

Devils Golf Course
Devil's Golf Course et son parcours accidenté

Non loin de Badwater, se trouve une autre curiosité naturelle et géologique. Les formations de sel du Devil’s golf course. Avec le retrait de l’ancien lac, le sel de l’eau et la boue ont cristallisé, formant des amas durs et coupants. Quand on se penche pour regarder de plus près, on voit bien le sel cristallisé.

Un panorama sur Devil's Golf Course

Le terrain étant très accidenté, je me suis contentée de rester sur le bord pour admirer tout cela. Pour la petite anecdote, le nom de ce lieu provient du premier guide touristique qui en parlait, dans lequel il était écrit que « seul le diable pourrait jouer au golf sur un tel parcours« .

Artist's Drive

La route d'Artist's Drive

Artist’s Drive est une route à sens unique de 14.5km. Un joli parcours sinueux dans la Vallée de la Mort, qui en l’empruntant, mène à Artist’s Palette. Des couleurs surprenantes sur la façade de la montagne révèlent des gisements de minéraux ferreux qui se teintent avec l’effet de l’oxydation. Le manganèse devient violet, le fer, rouge et le mica, vert. Cette palette de couleurs doit être encore plus belle sous la lumière du coucher du soleil.

Les couleurs intrigantes d'artist's palette Une magnifique palette de couleurs

Mesquite Sand Dune

Des dunes de sable en plein milieu de la vallée de la mort, c'est Mesquite Dunes

Quand on pense au désert, ce sont forcément des images de dunes de sable qui viennent à l’esprit. La Vallée de la Mort n’est pas en reste avec les Mesquite Sand Dune. De magnifique dunes, dignes d’un mini Sahara, qui promettaient des photos incroyables. Cependant, il faisait si chaud que je n’ai pas voulu m’aventurer trop loin et je n’ai pas eu la vue aussi spectaculaire qu’il aurait été possible d’avoir.

Un paysage vraiment désertique Seule au monde au milieu du désert

Ce décor vous semble familier ? Normal, il a servi de décor pour le film Star Wars.

Aguereberry Point

Aguereberry point, un panorama à couper la souffle
Le panorama d'Aguereberry point

Sur ma carte j’avais repéré l’Aguereberry Point. Un point de vue panoramique sur la vallée aride qui se situe en contrebas et les Funeral Mountains. J’ai donc décidé de m’y rendre vu que cet endroit se situait sur mon chemin pour sortir de la Vallée de la mort.

Une des vues depuis Aguereberry point Une des vues depuis Aguereberry point

Pour se rendre à Aguereberry Point il faut emprunter une piste non goudronnée longue de 6 miles. Il vaut mieux avoir un 4X4 car le chemin est vraiment difficile. A plusieurs reprises j’ai hésité à rebrousser chemin. Mais quelle récompense une fois arrivée en haut ! La vue est incroyable et je l’ai pour moi toute seule.

Eureka Mine

Les vestiges d'Eureka Mine
Les vestiges des rails d'Eureka Mine

Les vestiges de la mine Eureka se trouvent sur le chemin qui mène à Aguereberry Point. La mine est perdue au milieu de désert de rocailles mais elle est facile d’accès. J’ai trouvé cet endroit très intriguant et effrayant à la fois.

Les vestiges d'Eureka Mine Un petit lézard profitant du soleil à Eureka Mine

La Vallée de la Mort

Vue sur la Vallée de la Mort au coucher du soleil

Death Valley m’a énormément surprise par la diversité des paysages que l’on peut trouver en la parcourant. Ici il n’y a pas uniquement du sable ! Avec son nom lugubre, on a tendance à l’oublier, des hommes ont vécu pendant des siècles dans la Vallée de la Mort qui abrite un riche habitat naturel. J’ai été envoutée par ces lieux désertiques et son atmosphère intimidante et intrigante. J’avais vraiment l’impression d’être sur une autre planète. C’est la première fois que je me retrouvais dans une région aussi désertique, loin de toute civilisation. Ici c’est la nature qui est reine. L’homme n’y fait pas sa loi.

À savoir avant de visite la Vallée de la mort

L'entrée du Furnace Creek Visitor Center dans la Vallée de la Mort

La visite de la vallée de la Mort n’est pas à prendre à la légère. Cet endroit est certes magnifique mais il peut aussi s’avérer dangereux.

  • La température en été dans Death Valley peut atteindre 47°C.
  • Pensez à prendre un plan de la vallée, le réseau téléphonique étant très limité.
  • Il est possible de rencontrer des serpents à sonnettes, des scorpions ou des veuves noires dans le sable de la Vallée de la mort. Un conseil : vaut mieux donc toujours garder ses chaussures aux pieds.
  • Il faut prévoir plusieurs litres d’eau par personne ainsi que des snacks avant d’entrer dans la vallée car à l’intérieur les seuls endroits pour manger et boire se situent près de Furnace Creek et Stovepipe Wells Village.

Où dormir et manger dans la Vallée de la mort

Une route traversant le Vallée de la Mort

Dans la Vallée de la mort il n’y a pas 1500 choix concernant les hébergements. Les seuls endroits où vous pourrez trouver où dormir sont The Inn à Furnace Creek, The Ranch (Furnace Creek), Stovepipe Wells Village et Panamint Springs Ressort. J’avais choisi de séjourné au Furnace Creek Ranch vu que l’hôtel se situait proche des visites que j’avais prévues. Je ne recommande pas de dormir dans une des villes en-dehors du parc car vous perdrez trop de temps à conduire, le parc étant gigantesque.

Concernant la nourriture, là encore le choix est limité. Il y a des restaurants et des petits magasins dans chaque hôtel. Le temps d’attente pour se faire servir était très long, la nourriture pas des meilleurs et le prix assez élevé.

À refaire j’aimerais passer deux journées complètes (donc deux nuits) dans le parc pour avoir le temps de faire des randonnées et de voir des endroits en plus.

 

UN MOIS DANS L’OUEST AMÉRICAIN

Retrouvez toutes mes aventures de ce road trip américain dans les différents articles ci-dessous :

On se retrouve sur Pinterest?

Vous êtes sur Pinterest ? Epinglez cet article !

   

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer