Sud Tyrol : Itinéraire nature, gastronomie, culture et design

La région du Sud Tyrol, un petit coin du nord de l’Italie où l’allemand et l’italien se rencontrent, où l’on retrouve sur les menus des restaurants aussi bien des knoedels que des pâtes. Le Sud Tyrol, c’est un mélange osé. La méditerranée version alpine. Une destination dynamique entre modernité et traditions. Des sommets pointus des Dolomites aux vignobles ensoleillés de Haute-Adige, je vous partage un itinéraire d’une semaine à la découverte des merveilles sud-tyroliennes.

La région des Tre Cime Dolomiti / Drei Zinnen Dolomiten

La région des Dolomites est connue pour ses Alpes (Les Drei Zinnen) et le sur-populaire Lago Di Braies que vous avez déjà dû voir des centaines de fois sur Instagram. J’ai découvert une vallée verdoyante aux sommets aiguisés comme des couteaux qui racontent mille et une histoires.

Innichen / San Candido

C’est depuis Innichen (San Candido dans sa version italienne), que débute ce séjour sud-tyrolien. Une jolie petite ville aux grandes influences autrichiennes, l’Autriche étant toute proche. On peut y découvrir une belle collégiale ainsi qu’une église. La zone piétonne est très agréable à parcourir et les terrasses invitent à la détente sous le soleil. Idéal après une randonnée dans les environs.

Randonnée au Helmgipfel - Monte Elmo


Avec une nature pareille, impossible de ne pas céder à l’envie de randonner. C’était d’ailleurs l’occasion de tester mes nouvelles chaussures de randonnée avant mon Tour des Dents du Midi. Nous optons pour une boucle de 6-7 km, ne présentant pas de difficulté particulière et qui permet d’admirer un beau panorama sur les célèbres Drei Zinnen.

Départ depuis le sommet du télécabine de Helm en direction du sommet de Helmgipfel d’où l’on peut admirer une vue à 360° sur les Dolomites. C’est juste wahou !

Cette randonnée est très plaisante. Les paysages sont sublimes du début à la fin, on ne s’ennuie pas une minute. Le dénivelé n’est pas très important, ce qui rend cet itinéraire accessible au plus grand nombre.


Les sommets semblent paradoxalement si fragiles et puissants à la fois. Ils ressemblent à de la dentelle que l’on aurait découpée avec soin et en même temps dégagent une force intense. Leurs pointes fascinent et invitent à la découverte. Lors d’une prochaine visite, j’aimerais les voir au plus près.



Retrouvez toutes les informations concernant cette randonnée ici. Pour les familles, il y a tout un choix d’activités accessibles aux plus jeunes avec, par exemple, un parcours pieds nus, un parc de jeux en bois…

Toblach See / Lago Di Dobbiaco

Il n’y a pas que le traditionnel et surpeuplé Lago Di Braies qui vaut le détour dans les Dolomites. De nombreux autres lacs sont tout aussi beaux. C’est le cas, par exemple, du Lago Di Dobbiaco. En arrivant, je découvre un paysage idyllique. Les montagnes se reflètent sur un lac d’huile. On dirait presque une peinture ! J’ai adoré cet endroit et j’aurais pu y rester plus longtemps, mais avec Morgane, nous étions attendues pour le souper au restaurant Tilia.

Les bonnes adresses

Restaurant Tilia: C’est dans un lieu design, entre nature et modernité que le chef étoilé Chris Oberhammer sert ses plats raffinés et hauts en couleurs au cinq uniques tables de son établissement.

Boutique Hotel Zenana: Situé au centre de San Candido, ce boutique hôtel est parfaitement situé. Chaque chambre a sa propre thématique et le petit-déjeuner maison était un pur délice.

Kronplatz / Plan de Corones

Kronplatz c’est la station de ski numéro 1 du Sud Tyrol en hiver. Mais ce sommet à 2275m d’altitude réserve des belles surprises. On peut y passer une journée entière, en mêlant culture, design & gastronomie, le tout en pleine nature ! Tout ce que l’on aime avec Morgane !

Messner Mountain Museum Corones

Après une ascension en téléphérique, la première chose que l’on remarque lorsque l’on arrive au sommet du Kronplatz, c’est le MMM Corones. Le Messner Mountain Museum, tel un ovni de béton, se détache de son environnement tout en y trouvant parfaitement sa place.

Le musée futuriste à plusieurs niveaux est principalement souterrain et n’occupe qu’une surface minime en extérieur (environ 1km2). On doit ce chef d’œuvre architectural à la célèbre architecte Zaha Hadid. Le MMM retrace à travers des nombreuses photos, des témoignages et divers objets, l’histoire de l’alpinisme.

Le MMM Corones a été inauguré en 2015. Il fait partie d’un plus large projet que l’on doit à Reinhold Messner, premier homme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8000m. Ce projet est composé de 6 musées différents, tous dédiés à la montagne et situés dans le Sud Tyrol.

Lumen Museum


Non loin du MMM Corones, c’est un autre musée que l’on retrouve : le Musée Lumen. C’est un ancien bâtiment de remontées mécaniques datant de 1963, restauré en un lieu épuré qui héberge ce lieu dédié à la photographie de montagne. Lumen, c’est 1800m2 répartis sur quatre étages, une scénographie ultra moderne et interactive et des visuels à couper le souffle. Depuis toujours, l’homme a été fasciné par la montagne. Lumen met en lumière l’histoire de la photographie de montagne de ses débuts à nos jours.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour la Mirror Room. Une pièce faite de miroirs sur lesquels sont projetées des photographies. Un mélange entre la réalité et l’illusion des plus saisissant. J’y suis restée un très long moment, hypnotisée par les images qui défilaient.



INFOS PRATIQUES et bonnes adresses | Kronplatz / Plan de Corones, Dolomites

Kronplatz |Messner Mountain Museum Corones |Lumen Museum :

  • ACCÈS Il faut prendre les télécabines de Riscone à côté de Brunico pour monter au plan de Corones.
  • PRIX achetez aux caisses des remontées mécaniques, un pass A/R avec les entrées aux deux musées pour 43,50€ par adulte.
  • La dernière télécabine redescend à 17h. La dernière entrée dans les musées est à 15h30. Le MMM Corones et le Lumen ferment tous les deux à 16h. Prévoyez du temps si vous souhaitez faire les deux musées et déjeuner au restaurant Alpinn.

Alpinn Food Space & Restaurant

Dans le même bâtiment que le Lumen, le restaurant AlpiNN revisite les saveurs sud-tyroliennes. Des produits locaux et de saison pour une expérience culinaire à part, imaginée par Norbert Niederokofler, chef triplement étoilé. Son concept Cook the Mountain propose d’amener la montagne à l’assiette avec une démarche responsable. C’est dans un espace totalement vitré que l’on s’installe. La montagne comme hôte et témoin d’un moment de grande gourmandise.

Le menu bistronomique est à partir de 48€, mais il est également possible de manger à la carte avec des snack à partir de 8€ et des plats principaux entre 16€ et 26€.

Hôtel Lamm Alpine Lifestyle & Spa

L’hôtel Hotel Lamm Alpine Lifestyle & Spa possède tout ce que j’aime. Un design moderne et épuré avec un grand confort. Je suis littéralement tombée amoureuse du dernier étage. Un espace de repos absolument incroyable, un jacuzzi ainsi qu’une piscine sur le toit, tantôt fermé, tantôt ouvert sur l’extérieur. En ce qui concerne la gastronomie, le restaurant de l’hôtel propose une cuisine traditionnelle et délicieuse.

Seiser Alm

Le Seiser Alm / Alpe di Siusi est le plus grand alpage d’Europe et un paradis pour les randonneurs. Avec ses 365 cabanes, Alpe di Siusi offre un lieu de randonnée idyllique avec des possibilités presque sans fin et toujours avec des vues magistrales sur les imposants sommets des Dolomites.

Randonnée Alpe Di Siusi


Il y a presque autant d’itinéraires de randonnées possibles que de cabanes d’alpage. Nous optons avec notre guide pour la randonnée autour de l’Alpage Puflatsch. Un circuit de 8 kilomètres, accessible à tous, qui offre une multitude de paysages à couper le souffle et donne un bel aperçu des lieux (et surtout l’envie de revenir !). Pour une idée des différentes possibilités de rando, c’est par ici.


Bozen / Bolzano


Nous quittons les montagnes pour retrouver la vallée et la ville de Bolzano. Une ville pour deux cultures. Ici, cultures italienne et allemande se mêlent à travers l’architecture, les langues que l’on entend au coin de la rue et bien sûr dans la gastronomie. Bolzano a d’abord fait partie pendant de nombreuses années de l’empire autrichien, avant de faire un passage par celui austro-hongrois et pour finalement devenir une ville italienne à la fin de la 2ème Guerre Mondiale.

De nombreuses fresques recouvrent les façades pastelles des bâtiments de la ville racontant son histoire mouvementée. J’ai aimé me promener dans la vieille ville, ses arcades et ses ruelles étroites, découvrir ses cours intérieures en poussant une porte et essayer de deviner les fonctions des différentes maisons. Ma visite à Bolzano fut brève, mais j’ai eu un joli aperçu de la ville où tradition et modernité s’unissent harmonieusement.

Stadt Hotel Città Café et Restaurant

J’ai adoré l’authenticité de ce café du centre-ville. Un rendez-vous populaire où les locaux viennent prendre leur café et peuvent profiter des éditions quotidiennes de l’un des 40 journaux du monde entier qui sont mis à disposition. Petite curiosité : la fontaine à eau de la ville disposée sur le comptoir du bar principal.

Plus d’infos : Stadt Hotel Città Café et Restaurant

Farmacia Madonna

La pharmacie Madonna est typiquement le genre de « secret gem » que j’aime découvrir lors de mes voyages. Un établissement vieux de plus de 500 ans qui a su garder quelques traces de son héritage passé. Lorsque l’on pousse la porte, on remarque immédiatement le grand comptoir en bois ainsi que les vieilles fioles de pharmacie. D’anciennes fresques sont encore visibles par endroits. La Farmacia Madonna est connue pour son baume merveilleux qui soigne tout.

Plus d’infos: Farmacia Madonna

Kalterer See

Changement de région et de paysages pour cette dernière étape de mon road trip dans le Sud Tyrol. Les sommets se font moins hauts et moins aiguisés, la température de l’air est plus douce et les vignes font leur apparition pour un véritable paysage méditerranéen. Bienvenue en Haute-Adige.

C’est à Castel Ringberg que commence notre découverte de la région de Haute-Adige. Nous rencontrons Karoline Walch, fille d’Elena Walch, dont le vin porte le nom.

Elena Walch

Le nom d’Elena Walch ne vous dit peut-être rien, mais dans la région, il impose le respect. En effet, les vins Walch ont une histoire bien particulière. Rien ne prédestinait Elena, architecte de métier, à se retrouver à la tête d’une entreprise de vin. C’est par les liens du mariage avec l’héritier de l’une des plus vieilles maisons viticoles de la région qui l’amène à ce domaine. L’exploitation familiale est en perte de vitesse. Elena prend alors les choses en main en dynamisant et modernisant l’entreprise et son fonctionnement, ce qui lui vaudra au premier abord nombreuses critiques des vignerons des alentours. Mais ces derniers emboîteront rapidement son pas. Rares sont les femmes dans le métier de la viticulture, mais Elena Walch a prouvé qu’elle y avait largement sa place.

La relève est assurée

Aujourd’hui, ce sont Julia et Karoline, ses deux filles, qui gèrent l’entreprise et continuent d’honorer le travail de leur mère avec passion. Karoline nous fait visiter les vignobles et nous montre les différents cépages. Vint ensuite le moment de la dégustation. Quelle belle surprise ! Elena Walch propose une large palette qui plaira aux amateurs comme aux plus connaisseurs.

Pour en savoir plus : Elena Walch

Détente & design au Seehotel Ambach


C’est au bord du plus grand et du plus chaud lac de baignade des Alpes, le Kalterer See ou Lago di Caldaro en italien, que se trouve le Seehotel Ambach. Ce bâtiment, niché entre les vignobles, est à la fois intemporel et l’essence même des années 70. Ici, les terrasses, loggias, les longues fenêtres, tout s’ouvre sur le lac et permet à notre regard de vagabonder au loin.

Le Seehotel Ambach est comme un refuge, une bulle, une parenthèse de la vie où l’on se sent bien, protéger de tout. La vie est douce au bord des rives du Kalterer See. Les roseaux dansent au gré du vent. Les pontons en bois, chauffés par les doux rayons du soleil invitent à la détente. Le lac nous appelle à piquer une tête et faire quelques brasses. L’atmosphère qui règne dans ce lieu est apaisante.



Love at first sight

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cet hôtel design et pour la délicieuse cuisine proposée par son restaurant. Les chambres sont de véritables petites bulles de bien-être. Tout est pensé dans les moindres détails. Les amoureux du design comme moi ne resteront pas indifférents. Seehotel Ambach, je reviendrai !


Pour réserver votre séjour au Seehotel Ambach

Sud Tyrol un jour, Sud Tyrol toujours

Cette petite semaine dans le Sud Tyrol m’a donné un bel aperçu de toutes les possibilités très variées qu’offre la région. Un merveilleux mix entre montagne et méditerranée. Le meilleur de deux cultures mélangées pour un séjour riche en contrastes. Cet avant-goût sud-tyrolien ne m’a donné qu’une envie : en découvrir plus. Comme, par exemple, la ville de Brunnico et la randonnée au Prato Piazza et celle de Tre Cime di Lavaredo. 

Connaissez-vous cette région du nord de l’Italie ? Quels ont été vos coups de cœur ?

Ce reportage a été réalisé en collaboration avec l’Office du Tourisme du Sud du Tyrol. Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce voyage, pour votre professionnalisme et amour pour votre région. Les opinions exprimées dans cet article sont les miennes.