Sud de la Tunisie – Découvertes et itinéraire

La Tunisie… De ce pays, je ne connaissais que les noms ultra célèbres de Djerba et de Tunis. Une destination qui a une grande réputation pour son côté balnéaire et all inclusive. Mais la Tunisie ne se résume pas uniquement à cela. Il y a bien plus à découvrir dans le pays du drapeau à la gazelle. J’ai eu la chance de découvrir cela lors d’un voyage de presse de quatre jours. Direction le sud de la Tunisie !

Matmata

Matmata. Non ce n’est pas l’appellation d’une marque de matelas, mais si ce nom vous sonne familier c’est normal. Matmata, village d’habitations troglodytes suspendu à 600m d’altitude a servi de décor à Star Wars. C’est plus précisément l’hôtel Sidi Driss qui a hébergé la maison de la famille où vivent Luke Skywalker, Owen et Beru, sur Tatooine.


Ces habitations troglodytiques sont creusées dans les flancs de la montagne. Ce système existant depuis des siècles permet de se protéger des grosses canicules qui sont connues de la région. Ces maisons souterraines sont habituellement construites circulairement autour d’un puits qui permet de faire pénétrer la lumière dans les différentes pièces souterraines. Elles suivent toutes le même modèle. Autour du puits, se trouve la cour, partie collective de l’habitation. Tout autour de cette cour se trouvent les chambres, la cuisine et la bergerie. L’étage supérieur sert de réserve pour le stockage des dattes, céréales et autres.

Matmata est l’une des villes les plus connues de la région du Djebel Dahar qui se situe dans le sud de la Tunisie et attire les curieux du monde entier.

Au coeur du Sahara à Tembaïn



Assise dans 4X4 qui file sur une piste de sable à peine visible et chaotique, je regarde les paysages qui défilent devant mes yeux. Du sable à perte de vue. Une étendue infinie où mes yeux se perdent à l’horizon. Le soleil descendant fait danser des couleurs chatoyantes dans le ciel et enflamme cette poudre claire.



Tout à coup, le Camp Mars apparait entre deux montagnes, comme sorti de nulle part. Me voici au beau milieu du désert du Sahara. Je me sens ici comme sur une autre planète.

Le Camp Mars




Le Camp Mars porte bien son nom. Ici, tout est fait pour pouvoir vivre une expérience hors du temps et de l’espace. Le confort est spartiate: Une tente avec des tapis à même le sable, deux lits, un lavabo, une toilette sèche et éclairage à la bougie.




Au milieu du désert, là où il n’y a aucun réseau, on vit au rythme du soleil, on se lève tôt et on se couche tôt. Chaque matin, le même rituel. Je gravis les immenses dunes de sable pour aller admirer le soleil se lever, réchauffer l’atmosphère et éclairer petit à petit chaque grain de sable. Mes pieds nus s’enfoncent doucement dans le sable glacé par la nuit noire qui sévit dans le désert. Mon regard se perd vers l’infini. Ce n’est que moi et la nature qui m’entoure.




Au creux des dunes, chacun voit la journée à sa façon. Une balade dans les dunes, un moment de lecture. Rien de mieux pour apprendre à vivre au jour le jour et pour prendre du temps pour soi et être en communion avec l’immensité du désert et du ciel étoilé.



Une fois que les derniers rayons du soleil ont disparu, tout le monde se retrouve autour du feu pour assister à la cuisson traditionnelle du pain avant de déguster un repas typique servi sous la tente principale.


Mon séjour au Camp Mars en Tunisie du Sud m’a permis de me retrouver moi-même et m’a apporté une sérénité que je n’avais pas trouvée ailleurs. C’est une expérience à vivre une fois dans sa vie qui permet de se retrouver et de redécouvrir et apprécier à leur juste valeur les plaisirs simples de la vie.

Réserver un séjour au Camp Mars

Debabcha


Juste avant Chott El Jerid, en direction de Tozeur, se trouve un lieu mystérieux qui est rarement mentionné sur les cartes géographiques: Debabcha. Derrière ce nom énigmatique, se trouve un paysage de dunes pétrifiées. Ici, on les appelle les racines des dunes. Avec le temps, le sable a disparu et ces monticules solides sont restés là. Une découverte étonnante et captivante.

Chott El Jerid



Après deux nuits passées au coeur du Sahara du sud de la Tunisie, il est temps de reprendre la route à bord du 4X4. Après le désert de sable, une autre étendue sans fin s’étend devant mes yeux. Chott el-Jérid, le plus grand lac salé du Maghreb.

Une route coupe ce désert de sel en deux. Un arrêt s’impose pour admirer le spectacle qui s’offre gratuitement à nous. D’un côté, les montagnes de l’Atlas rougeoyantes sous le soleil couchant. De l’autre, une étendue blanche à perte de vue et la boule de feu qui descend gentiment jusqu’à disparaitre à l’horizon. Ici le ciel se confond avec l’eau. L’horizon devient infini. Un mirage du sud de la Tunisie.


Tozeur




Non loin de la frontière de l’Algérie, au sud de la Tunisie, se trouve Tozeur. Une ville aux portes du désert du Sahara. Tozeur est une oasis, elle est réputée pour son immense palmeraie, ses dattes et la splendeur de l’architecture de ses bâtiments. Tous ces éléments font de Tozeur l’un des joyaux du sud de la Tunisie.

J’ai été captivée par sa Médina. Un véritable labyrinthe, entre voûtes et mosaïques de briques cuites au soleil formant de jolis dessins sur les façades des maisons. Je craque particulièrement pour les anciennes portes en bois dont j’ai envie de faire sonner le heurtoir. Tozeur est une ville pleine de charme qui vaut la peine que l’on y passe plus qu’une simple journée.

La ville possède de nombreuses infrastructures touristiques. Des hôtels de luxe aux maisons d’hôtes, il y en a pour tous les goûts (regardez par vous-mêmes ici). Personnellement, je craque pour La Palmeraie de Touareg ou encore La Résidence Loued où je me vois bien déguster un délicieux thé aux pignons.

Kairouan

Ma découverte de Kairouan fut brève mais intense. En effet,  je n’y suis restée que très peu de temps en fin de journée, mais assez pour m’imprégner de l’atmosphère de la ville et me donner envie de revenir pour explorer toutes ses curiosités. Je flâne dans les ruelles étroites, pittoresques et animées de la ville à admirer les richesses de son architecture islamique.


La Médina de Kairouan est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Elle regorge de monuments religieux à couper le souffle, dont la Grande Mosquée et la mosquée des Trois-Portes que je n’ai malheureusement pas pu visiter. Ces nombreux édifices font de Kairouan la première ville sainte de tout le Maghreb et la quatrième de l’Islam sunnite après la Mecque, Médine et Jérusalem.

À l’heure de l’appel à la prière du soir, c’est sur un toit terrasse que je me rends pour admirer le soleil disparaitre derrière l’horizon. Le ciel se colore de nuances rosées avec comme bande son les chants des 300 mosquées de la ville. Un instant rempli de poésie comme je les aime.

Il est temps de reprendre la route. Un dernier arrêt pour déguster les makrouds, une pâtisserie locale aux délicieuses dattes. Une tuerie ! La Médina s’est vidée, les ruelles ne ressemblent plus à une fourmilière. Les marchands de tapis et d’autres babioles ferment leurs petites échoppes. Kairouan, je n’ai pu admirer qu’une fraction de ta beauté, mais je reviendrai.

Itinéraire de mon séjour dans le sud de la Tunisie

  1. Arrivée par avion à Tunis dans la soirée.
  2. Départ tôt le matin pour prendre l’avion direction Djerba. Trajet en 4×4 jusqu’au Camp Mars en passant par Matmata.
  3. Deux nuits au Camp Mars dans le Sahara.
  4. Trajet en 4X4 jusqu’à Douze et Tozeur.
  5. Visite de la médina de Tozeur et de Kairouan.
  6. Trajet en minibus jusqu’à Tunis.
  7. Retour par avion depuis la Tunisie en Suisse.

Ce reportage a été réalisé en collaboration avec l’office de tourisme de Tunisie. Je remercie chaleureusement Beatrice pour son organisation, sa disponibilité, sa gentillesse et son amour pour ce pays qu’elle partage avec passion. Les opinions exprimées dans cet article sont les miennes.