Soleure, escapade dans la ville baroque aux multiples facettes

Soleure, 2000 ans d'histoire

En 2020, la ville de Soleure fête son 2000e anniversaire. C’est en l’an 20 que les romains fondèrent la ville qui s’appelait alors Salodurum, « la porte des vagues » ou « place du marché au bord de l’eau » en celte. La ville de Soleure est en effet stratégiquement placée au bord de l’Aar.


Le début du 16ème siècle est l’âge d’or de la ville. Soleure, était aussi la résidence royale des rois de France, la ville des ambassadeurs français qui ont ainsi apporté à Soleure le style de vie et l’art français. Les ambassadeurs se chargeaient de recruter des mercenaires suisses dont la réputation en Europe n’était plus à faire.

Le chiffre 11 et ses mystères

L’histoire de la ville de Soleure est étroitement liée à un nombre. Le 11. Des contes et légendes entourent ce nombre sacré dont la place dans les traditions des Soleuroises et Soleurois est encore bien présente de nos jours. Une visite guidée de la ville et le chiffre 11 nous poursuit. Présent à chaque coin de rue. 11 fontaines, 11 églises, 11 chapelles, 11 bastions…et j’en passe. Rien n’échappe à ce chiffre. Pas même la monumentale cathédrale St-Ours. La symbolique du 11 est présente à outrance dans cet édifice. La construction de cet emblème Soleurois a pris 11 ans (de 1762 à 1773), la tour mesure 6×11 mètres de haut, il faut gravie 3×11 marches pour arriver à la porte de la cathédrale, à l’intérieur on retrouve 11 autels…


Hasard ou coup marketing ? Les Soleurois ont un avis bien tranché sur la question.

La ville et sa légende urbaine autour du chiffre 11 seraient parfaites pour être intégrées au tournage de Stranger Things vous ne trouvez pas ?

Informations
Plus d’infos sur cette visite guidée : Tourisme Soleure

Château de Waldegg


Les années fastes de Soleure ont laissées des traces. Aux abords de la ville, de prestigieuses demeures bourgeoises s’alignent les unes après les autres, tel des témoins des richesses d’antan et du patriciat soleurois. La plus belle d’entres-elles est certainement le Château de Waldegg. Avec ses allures de petit Versailles, son allée bordée d’arbres et son imposant portail, cette résidence d’été ne laisse pas de marbre.


On doit le Château de Waldegg à Johann Viktor von Besenval, dont la famille tenait sa richesse du mercenariat et qui entretenait de relations rapprochées avec le roi de France. Le Château, construit en 1686, était en réalité une résidence d’été pour profiter de cette saison à la campagne, hors de la ville de Soleure. Point comique, la ville ne se situe qu’à 3 km…

L’intérieur du Château témoigne de la richesse de la famille. Les matériaux, les peintures murales et de nombreux détails servaient à impressionner les convives passant par là. La visite permet de mieux comprendre l’étroit lien entre Soleure et la cour de Roi de France.

Le Musée des Beaux-Arts

Si vous êtes un fervent amoureux d’art, il ne faut pas manquer la visite du Musée des Beaux-Arts. Ce dernier met principalement en avant l’art suisse mais pas que. À côté de Hodler, Amiet, Valloton, l’on peut également admirer des oeuvres de Picasso, Klimt, Matisse et même Van Gogh.

Attisholz Areal


C’est à vélo que nous nous éloignons quelque peu du centre-ville de Soleure. Je n’étais pas prête à découvrir le lieu vers lequel nous nous dirigions. Au bord de l’Aar se trouve la plus grande friche industrielle de Suisse : Attisholz Areal. Un aller direct pour Brooklyn !


À peine arrivée, je suis déjà sous le charme. Des oeuvres de street art géantes recouvrent les murs de cette ancienne usine de cellulose désaffectée. Les couleurs pop se mélangent harmonieusement au béton et au métal. Un centre artistique dédié à l’art urbain à ciel ouvert ! J’adore ! En plus, des concerts y sont régulièrement organisés.

On y retrouve également de nombreux restaurants, terrasses et bars pour venir profiter des lieux.

Bons plans pour les parents :Un immense terrain de jeu pour les enfants, comprenant un espace d’escalade, des balançoires et tout ce qu’il faut pour que les enfants puissent stimuler leur habileté et utiliser leur imagination débordante.

Informations
Plus d’infos: Attisholz Areal

L'unique bar à Absinthes de Suisse

L’insolite de ce séjour Soleurois, la découverte Die Grüne Fee, le seul bar à Absinthes de Suisse. Bien que cet alcool soit originaire du Val de Travers, dans le canton de Neuchâtel, c’est bien à Soleure qu’on retrouve ce bar consacré à la Fée Verte.

C’est Roger Liggenstorfer, l’homme qui se cache derrière ce bar qui nous accueille et nous parle passionnément de l’absinthe et de son histoire. Roger a d’ailleurs un lien étroit avec cette boisson, son grand-père jurassien, produisait clandestinement de l’absinthe. Il était donc tout naturel pour lui d’ouvrir ce bar après 95 ans de prohibition. Car oui, en Suisse, l’Absinthe était interdite jusqu’en 2005.

Même si comme moi, le goût de l’anis n’est pas votre préféré, la découverte est passionnante.

Informations
Plus d’infos: Die Gruene Fee

Séjourner à Soleure, l'Hôtel de La Couronne

Durant ce séjour, c’est à l’Hôtel de La Couronne que j’ai posé ma valise. Cet établissement est le deuxième plus ancien hôtel de Suisse. On peut donc dire que des nombreuses histoires s’y sont déroulées et que les murs gardent encore certains secrets.

Parmi les hôtes de marque que l’hôtel a vu passer. On retrouve un document daté de 1797 qui atteste de la présence de Napoléon Bonaparte qui aurait commandé un verre d’eau. L’histoire raconte également que le bourreau des coeurs Casanova, aurait passé une nuit dans cet hôtel, après avoir fait chavirer le coeur du jolie Soleuroise.

Informations
Réserver votre séjour à l’Hôtel de La Couronne ici

Mes bonnes adresses Soleuroises

Soleure regorge de délicieuses adresses à découvrir. Voici mes préférérées.

La Couronne, 13 points au Gault Millau

Kantine 1881, Une cuisine savoureuse dans un cadre design & chill

Solheure, un bar au bord de l’Aar à tester absolument

Hafebar, pour un verre à l’ombre des arbres et au bord de l’eau

Suteria, pour tester l’incontournable tourte de Soleure

La ville de Soleure, pour sa taille relativement petite, a beaucoup de facettes à faire découvrir. J’ai beaucoup apprécié sa douceur de vivre et son dynamisme mélangé à sa riche histoire.

Ce reportage a été réalisé en collaboration avec l’Office du Tourisme de Soleure. Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce voyage, pour votre professionnalisme et amour pour votre région. Les opinions exprimées dans cet article sont les miennes.