Le Cercle d’Or

Quand nous sommes arrivées à notre deuxième hébergement de la semaine, le Gesthus Selfoss, le temps n’était pas au top. Pas mal de vent assez puissant et de neige. D’ailleurs quand nous sommes allées récupérer les clés et que nous avons voulu payer la chambre (nous voulions pouvoir partir rapidement le lendemain), le propriétaire nous a immédiatement mises en garde contre le temps et nous a conseillé d’attendre le lendemain et de voir si on ne voulait pas faire une nuit de plus. Des vents violents s’abattaient sur le sud de l’Islande, notre prochain arrêt après notre visite du Cercle d’Or de la journée.

Islande_Selfoss

On s’installe tranquillement dans notre joli cottage tout en bois. Ni une ni deux on se connecte au wifi pour checker la météo et donner des nouvelles à nos familles. Un petit coup d’oeil à ma boîte mail où j’y trouve un mail de Mr. Blue Car… Un mail qui confirme les propos du propriétaire. La compagnie de location nous informe des conditions météo et nous conseille fortement d’éviter le sud de l’ile. Plusieurs voitures ont été renversées et ont eu les vitres brisées à cause de vents violents. Le temps devrait s’améliorer demain en fin de journée, nous avons donc prévu de faire nos visites de demain comme prévu et d’appeler le logement suivant en cours de journée pour nous tenir au courant des conditions et risques. Après on improvisera.

Ce deuxième soir en Islande sera notre premier à chasser les aurores boréales. L’indice de la présence d’aurores boréales était de 3 sur 5 dans les alentours de Selfoss. C’est décidé, notre repas terminé on part à la chasse! On en reviendra bredouille, neige, vent et que très peu d’éclaircie. Décues… ça sera peut-être pour un autre soir. Le trajet retour, la fatigue se fait ressentir, les conditions météo n’aidant pas, on évite de justesse une sortie de route.

Reposées, on est prêtes à profiter de cette nouvelle journée. Le propriétaire nous donne quelques conseils et nous informe que si on arrive pas à nous rendre dans le sud à cause du temps on peut toujours revenir à Selfoss pour la nuit.

On prend la route direction le fameux Cercle d’Or, lieu qui regroupe trois des sites touristiques les plus connus d’Islande: Le parc national de Þingvellir, Geysir ainsi que Gullfoss.

Þingvellir

Thingvellir_3Thingvellir_2

Notre première visite sera le Parc National de Þingvellir, prononcé Thingellvir. A part quelques Super Jeep nous ne croiserons personne. Le parc est calme, enseveli sous la neige. Des nombreuses failles dues aux activités passées des plaques tectoniques courent le long du paysage. Ce lieu est chargé d’histoire, c’est ici qu’a été créé le premier parlement de l’Histoire. Ce n’est pas pour rien que Þingvellir signifie les « Plaines du Parlement » en Icelandic. Dû aux conditions météorologiques, nous nous sommes contentées de parcourir une partie du parc en voiture.

Thingvellir_5Thingvellir_4Thingvellir_7
En Islande vous rencontrerez de nombreux panneaux vous rendant attentifs aux différents animaux.

Thingvellir_9
Thingvellir_8Thingvellir_6
Thingvellir_4

Geysir
Ensuite, direction les geysers islandais, les 2ème plus hauts du monde. Ce site où sont concentrés plusieurs geysers est très petit, mais vaut largement la peine d’être visité.

Geysir_4
Geysir_3
Geysir_2
Geysir_6

Geysir, le plus gros de tous les geysers présent sur le site n’explose plus que très rarement (environ deux fois par jour). Mais ne vous inquiétez pas, Strokkur, lui jaillit à plus de vingt mètres toutes les cinq à dix minutes et c’est vraiment très impressionnant. Juste avant d' »exploser », une magnifique bulle bleu turquoise se forme à la surface de l’eau, ce qui vous fera sûrement lâcher un voir plusieurs « Wahou » (comme la plupart des paysages que vous allez admirer dans ce pays).

Geysir
Islande_Geysers
Strokkur en pleine action!

Geysir_8
Geysir_5
Geysir.

Tout proche vous pourrez aussi observer Blesi, deux petits bassins communiquant sous terre. L’eau est la même dans les deux bassins, mais l’aspect est différent, l’un deux est une source d’eau chaude et d’un bleu profond, l’autre rempli d’eau froide, est plus transparent grâce à des particules de silice. La température de l’eau est aussi différente d’un bassin à l’autre.

Islande_Blesi
Ici on peut voir les deux bassins communiquant de Blési

Islande_Blesi_2
Zoom sur le bassin d’eau chaude de Blési.

Ne manquez pas l’exposition consacrée au volcanisme en Islande dans le Geysir Center. Plusieurs vidéos et de la documentation vous permettront de mieux comprendre la géologie du pays.

Gullfoss

Le vent, toujours présent, se fait de plus en plus intense. Nous approchons de Gullfoss et nous n’en sommes pas moins contentes. La voiture bouge de plus en plus, les vitres tremblent. On repense à cette histoire de voitures renversées et de vitres brisées. Nous arrivons au restaurant qui surplombe les chutes d’eau. Nous nous arrêtons sur le côté du parking et observons les gens qui tentent de regagner leur voiture agenouillés sur le sol glacé contrant les fortes rafales de vent. On rit jaune, ça a l’air vraiment galère. On décide donc de se parquer au plus près de l’entrée, contre les containers poubelles pour protéger la voiture du vent. Nos crampons vont enfin nous être utiles. Ni une ni deux on les chausse. Petit rappel à tout les monde: Tenez vos portes les filles! Le vent est tellement fort qu’il faut vraiment se cramponner à la poignée pour que la porte ne s’envole pas arrachée de la voiture.

Gulfoss_9

Nous ne passons pas inaperçues quand nous entrons dans la boutique/restaurant. Normal, il n’y a que nous et nous apprendrons plus tard que nous avons été parmi les seules clientes de la journée. On décide de patienter un moment pour voir si le vent se calme un peu. A cause du vent, le wifi ainsi que le téléphone de l’hôtel ne fonctionnent plus. Impossible de regarder les prévisions météo. Un des employés nous prête gentiment son portable pour que nous puissions joindre notre hôtel du soir. La propriétaire de l’hôtel a vraiment été très gentille, elle nous a dit de ne pas prendre de risque et que si nous n’arrivions pas à venir elle ne nous chargerait rien du tout.

Les minutes et les heures passent. Le temps ne semble pas changer. Pour passer le temps on feuillette des livres du magasin et on décide de tenter une sortie en direction de la cascade. On chausse nos crampons et on sort. Autant dire que tous les employers étaient aux fenêtres pour nous regarder. Ils ont du bien rire. Le vent était tellement fort qu’il nous a été impossible d’avancer. Le sol complètement gelé n’a pas aidé. On finit par s’avouer vaincues et on retourne à l’intérieur.


La lutte contre le vent. Résultat: Vent: 1 – Nous: 0!

Un des saisonniers est français et vient discuter un moment avec nous. Il nous propose de venir dormir dans la maison des employés quelques mètres plus bas. Il y a une chambre de libre. Après avoir bu un bon chocolat chaud, offert par les employés, on décide de ne pas prendre de risque et d’accepter la proposition de Juven.

En chemin, on fait une halte au point de vue de la cascade. Le sol n’est que glace et le vent nous pousse, même pas besoin de marcher. Il fait déjà sombre, la luminosité n’est pas au top pour profiter de la vue, mais on aura vu Gullfoss, et c’était quand même très impressionnant. Le fracassent de l’eau contre la roche et assourdissant. C’est toujours difficile de se rendre compte de la taille des choses sur une photo, mais pour vous aider, Gullfoss mesure 32 mètres de hauteur sur 70 mètres de large.

Gulfoss_2 Gulfoss_3 Gulfoss_4  
Gulfoss_7
Gulfoss_8

La soirée se termine à la maison des employés de l’hôtel, autour d’un bon plat de pâtes, de discussions et de rire.

Selfoss – Gulfoss

107km

Durant cette journée nous avions prévu de voir la cascade de Bruarfoss. Nous avions tous les détails pour arriver au site, nous les avons suivi à la lettre, mais n’avons jamais trouvé la cascade. Les fortes chutes de neige des jours précédents ont du cacher des routes que nous n’avons pas vues. Cet endroit était peut-être uniquement accessible en été…

Informations

On s'organise

Þingvellir

Le parc national vaut vraiment la peine de prendre le temps de s’y promener, nous n’avons malheureusement pas pu le faire à cause du temps. Mais j’ai lu dans plusieurs guides et sur plusieurs sites que c’était vraiment à faire. Si vous avez 2-3heures à passer sur place, n’hésitez pas à parcourir les petits chemins du parc et à vous laisser guider entre les failles des plaques tectoniques. La plus impressionnantes: Almannagjá.

Geysir

Pour arriver à Geysir depuis Thingellvir, il vous faudra environ 45 minutes. Ce site est le plus touristique du pays,  mais autant dire que fin février nous n’avons pas croisé grand monde. Même si Geysir est touristique, son accès reste néanmoins gratuit. Il a peu d’endroits dans le monde où vous pourrez admirer des geysers, alors ne manquer pas celui-ci.

Gullfoss

Vous n’aurez que 10 petites minutes de route pour vous rendre à la chute d’eau de Gullfoss depuis Geysir. Pour admirer la chute, vous avez deux options à choix. Un point de vue en contrebas, avant le restaurant. C’est là que nous nous nous sommes rendues. Pour accéder au deuxième point de vue, il vous faudra vous parquer au restaurant et marcher un peu pour vous rendre au plus près de la cascade. Tout le chemin est goudronné. A cause du vent et de la glace nous n’avons pas pu y accéder.

En bref!

Si vous ne restez pas longtemps en Islande, ou que pour une escale, la visite des différents sites du Cercle d’Or est un must pour vous donner un bon aperçu (très) condensé de ce qu’est l’Islande: des paysages incroyables, les déchirures et reliefs des plaques tectoniques, les geysers et cascades… Ces trois sites se trouvent sur la même route, il est donc très facile de les visiter les trois dans la même journée, en se dépêchant un peu quand même. Concernant le véhicule, vous n’aurez pas  besoin d’un 4X4 pour faire ces visites.

Les conditions météorologiques

Islande_road_trip
On ne le dira jamais assez. Ne rigolez pas avec la puissance de la nature. Ne prenez pas de risque et écoutez les locaux. Ils connaissent leur pays et les risques encourus. N’hésitez pas à changer, à ne pas respecter votre planning à la lettre, à vouloir absolument suivre votre idée pourrait vous causer des ennuis. N’oubliez pas de toujours bien tenir la portière de votre véhicule, le vent peut être si puissant qu’elle se verra arrachée.

Ces deux sites internet seront vos meilleurs amis lors d’un voyage en Islande:

Pour voir les prévisions météo
Pour vérifier l’état des routes

En Plus

Retrouvez tous les articles concernant ce road trip hivernal en Islande
Une envie d’Islande, l’itinéraire
La Péninsule de Reykjanes et ses 1000 visages