La Thuringe en 5 jours, découverte au centre de l’Allemagne

L’Allemagne est un pays que je connais très peu, bien que frontalier avec la Suisse. Le point positif de 2020, car oui il faut bien en trouver un…m’a permis de découvrir de nouveaux endroits en Suisse mais aussi dans les pays voisins, comme la région de Thuringe en Allemagne.

En octobre,  je suis donc partie quelques jours à la découverte de la région de Thuringe, située au centre de l’Allemagne, elle est connue pour ses grandes forêts et ses lieux médiévaux.

Visiter Erfurt, la capitale de la Thuringe

Erfurt, au coeur de l’Europe, est située au carrefour d’anciennes routes de commerces. Cette ville commerciale doit sa renommée et sa richesse aux teintures, qui faisaient fureur à l’époque. Pleine de charme, la ville à taille humaine se découvrant facilement à pied, regorge de trésors médiévaux.

Le plus grand pont habité d’Europe

Le « Krämerbrücke », le Pont des épiciers, est mon coup de coeur de la ville, voir même de ce voyage. Long de 120 m, soutenant 32 maisons, il est le pont entièrement construit et habité le plus long d’Europe. Construit d’abord en bois, puis en pierre, il est l’édifice le plus ancien d’Erfurt. À l’époque, le pont était composé de 62 maisons qui abritaient des épiciers. Aujourd’hui, le nombre a été diminué de moitié et les étroites maisons à colombages hébergent des petits magasins d’artisanat et de produits locaux. Une ambiance de village flotte dans l’air de cette rue/pont tout à fait particulière.

J’ai adoré me promener sur le Krämerbrücke, j’ai d’ailleurs trouvé à cette rue une certaine atmosphère du Chemin de Traverse d’Harry Potter. Vous ne trouvez pas ? J’ai poussé la porte de plusieurs commerces, tous plus adorables les uns que les autres.

Qnik Papeterie

La fan de papeterie que je suis n’a pu que tomber sous le charme de Qnik Papeterie. Leur spécialité, les confettis de papier à jeter dans les airs pour différentes occasions répondant aux doux noms de licorne ou encore pumpkin pie.

Martin Gobsch, le fabriquant de marionnettes

Entrer dans l’atelier de Martin Gobsch, c’est comme pousser la porte d’un autre monde. L’odeur du bois flotte dans l’air. Des ciseaux à main, des burins de différentes tailles ou encore des croquis sont suspendus dans les différents coins de la petite pièce.

Martin exerce un ancien métier que très peu d’initiés maîtrisent encore. Il réalise des marionnettes pour différentes troupes de théâtre un peu partout dans le monde. Les détails des visages m’ont stupéfaite ! J’avoue par contre que je n’aimerais pas me retrouver seule face à ces petits pantins de bois la nuit tombée…(sûrement des restes de mes souvenirs de « Fais-moi peur ». Ahahah, vous voyez duquel je parle ?)

La Chocolaterie Goldhelm

La gourmandise est très certainement l’une de mes plus grosses faiblesses. Autant dire que j’ai été très faible quand je suis entrée dans la Chocolaterie Goldhelm. Déjà, visuellement, les packaging sont vraiment très beaux. Une illustration différente se trouve sur chacune des boites, réalisée par le fondateur. De plus, les chocolats étaient délicieux est aux goûts et textures plutôt originaux.

Le marchand de glace Goldhelm Eiskrämer

Impossible de passer à côté de ce lieu. Ou si vous y arriver, c’est que vous avez oublié vos lunettes et n’avez pas vu la queue devant l’établissement. Ses glaces naturelles sont considérées comme les meilleures de la ville. Il faut dire que les erfurtois sont friands de glace, au nombre de glaciers que j’ai pu remarquer dans les rues. Les glaces de Goldhelm sont entièrement faites à base de fruits et de produits naturels et pour les avoir testée, je vous confirme qu’elles sont délicieuses.

Le Pastel de Thuringe

La ville de Erfurt tient sa richesse de la teinture et plus particulièrement le bleu de guède dont la plante a été utilisée pendant plus de 500 ans. Depuis quelques années, l’atelier Apis Colori extrait à nouveau une forme primaire de la couleur bleue contenu dans les feuilles de guède pour réaliser un pigment. L’atelier est également un magasin d’artisanat où l’on retrouve une collection d’articles teints avec le bleu d’Erfurt.

Born LA moutarde allemande

Les frères Wilhelm et Louis Born ont fondé l’entreprise dans une petite banlieue d’Erfurt en 1820. La moutarde Born est connue dans toute l’Allemagne, qui est traditionnellement servie avec la saucisse de Thuringe. Aujourd’hui, la moutarde est déclinée en différentes saveurs au fil des saisons.

 

Flâner dans les ruelles d’Erfurt

Le centre historique d’Erfurt est un vrai noyau médiéval qui a été très bien préservé, en témoignent ses magnifiques maisons à colombages colorées. Fait insolite, la ville possède plus de 20 églises ainsi que la plus vieille synagogue totalement conservée d’Europe. Se perdre dans les ruelles de la capitale de la Thuringe est le meilleur moyen pour se laisser surprendre et découvrir les différents joyaux d’Erfurt.


Dégustation à la brasserie Heimathafen

Quand on s’éloigne un peu des centres-ville historiques, on découvre toujours de petites pépites. Erfurt n’échappe pas à la règle avec le quartier qui abrite les anciens hangars de la Deutsche Bahn, les trains allemands. Dans les locaux, ont prit place entre autre une boite de nuit, un café et une brasserie artisanale. C’est pour cette dernière que je suis venue me balader dans le coin : la Brasserie Heimathafen. Une brasserie artisanale créée par trois originaires de Erfurt : Jörg, Fabian et Jan. Leur première bière s’appelle la GaBi, abréviation de « Garage Beer », qui fait référence au lieu où les trois comparses ont commencé leur aventure.

Mes bonnes adresses à Erfurt

Pour goûter à la traditionnelle saucisse de Thuringe dans un esprit street food – Faustfood, Waagegasse 1, 99084 Erfurtwww.faustfood.de

Pour de délicieux plats dans un joli cadre, avec une histoire riche. Le Rabenmühle est l’un des 60 moulins à grain que comptait la ville à l’époque –  Pier 37, Lange Brücke 37A, 99084 Erfurt, www.pier37.de

Où dormir à Erfurt


Durant mon séjour à Erfurt, j’ai dormi au Krämerhaus Suiten, dans l’appartement du dernier étage. J’ai eu un gros coup de coeur pour ce lieu dont la décoration était soignée avec un petit esprit vintage comme j’aime. De plus, son emplacement sur le pont des épiciers est tout simplement parfait pour découvrir les highlights de la ville.

Krämerhaus Suiten, Krämerbrücke 15, 99084 Erfurt, www.kraemerhaus.de

Le château de Friedenstein à Gotha


Le Château de Friedenstein a été construit entre 1643 et 1654. Il est le plus grand château du début du baroque en Allemagne. Son extérieur est sobre, mais attendez avant d’avoir poussé les portes de l’entrée. À l’intérieur, se succèdent de nombreuses pièces très largement décorées qui ont gardé leur ameublement d’origine. Les décors riches en détails des tapisseries et des plafonds hypnotisent.


S’il y a bien un lieu qu’il ne faut pas manquer, c’est le théâtre Ekhof, l’un des plus vieux théâtre de château du monde. Ce dernier possède un mécanisme de scène en bois. Le Duc avait pour habitude de jouer des pièces pour ses connaissances.

 

Le Parc national du Hainich

Le Parc national du Hainich est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce parc est en fait une ancienne zone militaire. Aujourd’hui, ceci n’est que de l’histoire ancienne car c’est ici que l’on trouve la plus grande forêt mixte de feuillus d’un seul tenant d’Europe. Le principal objectif du parc est la protection des forêts anciennes de hêtres. Ici, la nature est laissée à elle-même. Les arbres sont laissé à l’état sauvage et c’est sûrement pour cette raison que le chat sauvage, une espèce devenue rare y a élu domicile.

Pour visiter le Parc national du Hainich plusieurs possibilités se dessinent. Des chemins de randonnée d’une longueur totale de plus de 100 kilomètres permettent d’arpenter le parc de long en large et en travers. Malheureusement, lors de ma visite, la météo n’était pas des meilleures, je n’ai donc pas pu tester cette option.

C’est depuis la passerelle entre les cimes des arbres que j’ai observé le parc, un chemin qui serpente sur plus de 530 mètres à travers les pics des feuillus. Une plateforme située à 40 mètres d’altitude offre une vue imprenable sur les environs. En dépit de la météo pluvieuse, l’endroit ne perd en rien son charme.

Une exposition sur la vie sous nos pieds, entre les racines, extrêmement bien faite et interactive prend place dans une grotte proche de la passerelle suspendue.

 

Le Werrabrücke


Le Werrabrücke, le pont de la Werra, est situé non loin de Creuzburg. Avec ses sept arches et sa chapelle, ce pont en pierre d’architecture médiévale, est vraiment très photogénique. Avec Morgane, nous avons succombé à son charme et nous nous sommes arrêtées quelques instants pour l’immortaliser.

 

Les Gorges du Dragon

Les Gorges du Dragon (Drachenschlucht) proches d’Eisenach, s’étendent sur trois kilomètres de long et leur hauteur peut atteindre 10 mètres. À certains endroits, la largeur entre les parois rocheuses et de moins d’un mètre de large. La légende raconte qu’elles ont été le lieu de la bataille entre Saint-Georges et le dragon. Cette histoire raconte celle d’un saint qui apprivoise un dragon et le tue sauvant ainsi la princesse qui devait servir d’offrande à l’animal.

Château de Wartburg

Situé sur une colline, comme tout bon château qui se respecte, le Château de Wartburg, surplombe la ville d’Eisenach. Le château fondé en 1067, a une longue histoire derrière lui. On le remarque bien à sa construction de différentes époques, qui montre le château comme un assemblage de multiples styles. Depuis 1999, il a d’ailleurs été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme étant « un monument exceptionnel de la période féodale lié à des valeurs culturelles de signification universelle ».

Le château de Wartburg a été la demeure d’illustres personnages, tels que Sainte Elisabeth, qui est encore vénérée de nos jours, ainsi que Martin Luther. Ce dernier a trouvé refuge au château après avoir été banni du Saint-Empire. C’est ici qu’il a traduit le Nouveau Testament.

Bonne adresse, le Romantik Hotel auf der Wartburg. Situé à deux pas du château, c’est là que j’ai passé la nuit, me sentant comme une princesse.

 

Comment vous rendre en Thuringe

La région de Thuringe est facilement accessible en train. En effet, il y a une ligne directe reliant Bâle à Francfort, puis Francfort – Erfurt. Les trains sont réguliers, tout confort et propose même le wifi à bord. Il faut cependant quand même compter un peu plus de 8h de trajet depuis Lausanne.

La région de Thuringe ne se résume bien évidemment pas uniquement à ces visites. Cet itinéraire pourrait être plus complet et intégrer par exemple la ville de Weimar et la thématique du Bauhaus. J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette partie de l’Allemagne si vous ne la connaissiez pas non plus. Personnellement, j’ai aimé cette découverte, bien loin des clichés allemands que l’on peut avoir en tête.

Ce reportage a été réalisé en collaboration avec Thuringe Tourisme. Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce voyage, pour votre professionnalisme et amour pour votre région. Les opinions exprimées dans cet article sont les miennes.