Les Gorges de Covatannaz: balade automnale

Les week-ends, j’aime tout particulièrement explorer mon pays. Partir à la découverte d’endroits que je ne connais pas encore. Ce week-end, c’est à Sainte-Croix, du côté de la région d’Yverdon-les-Bains, que je me suis rendue. Une région du canton de Vaud que je ne connais pas vraiment. Alors, on part en balade ?

Gorges de Covatannaz

C’est à la gare de Sainte-Croix que commence la balade du jour : les Gorges de Covatannaz. La promenade commence par longer les rails puis le chemin traverse des champs et des pâturages. Au loin, les sommets, mais aussi la forêt enflammée de nuances orangées font rêver. Ensuite, je continue de suivre le chemin ainsi que le balisage jaune du tourisme pédestre en direction des Gorges de Covatannaz.



 

Le chemin s’enfonce à présent entre les arbres. L’ambiance change totalement une fois l’orée de la forêt franchie. Un tapis de feuilles aux teintes automnales atténue le bruit de mes pas. Le murmure de la rivière s’intensifie au fur et à mesure que je pénètre un peu plus dans la forêt. L’Arnon (c’est le nom de la rivière) en vue, la magie opère. L’eau serpente dans son lit de roches polies avec le temps, avant de s’élancer plus bas grâce à des cascades.



Je suis fascinée par le travail de l’eau et du temps. La pierre de différentes teintes de gris est si lisse ! Il aura très certainement fallu des milliers d’années pour arriver à ce résultat.

Je continue de suivre le chemin, émerveillée par le mélange des couleurs qui m’entourent. Les nuances orangées contrastent magnifiquement bien avec le vert de la mousse qui recouvre troncs et roches. La forêt semble être en feu tellement les couleurs sont intenses.


L’Arnon accompagne mes pas. Quand ce n’est pas visuellement, je l’entends toujours serpenter en contre-bas, frapper la pierre alternant les instants de puissance et de calme.

De grandes concrétions de tuf datant de l’époque glaciaire sont une des curiosités qui m’ont intriguée pendant cette balade. Les falaises qui bordent la rivière et qui formes les gorges sont très impressionnantes. À ce moment je pense à la puissance de la nature. Il est dur de réaliser qu’un élément « doux « et liquide comme l’eau a la capacité de creuser dans la roche ainsi ! Et pourtant, la preuve est devant mes yeux.

Mon avis

La balade dans les Gorges de Covatannaz est vraiment paisible et reposante. Effectivement je n’ai pas croisé grand monde durant cette marche. Je me suis laissée guider par les indicateurs jaunes et par le chemin bien tracé. En conclusion, j’ai passé un très bon moment en pleine nature. Portée par le moment présent et le son de l’eau et celui du vent dans les feuilles.

Informations

La randonnée dans les Gorges de Covatannaz est très flexible. En effet, elle peut être commencée au départ soit de Sainte-Croix (elle se fait donc en descente) ou de Vuiteboeuf (en montée).

  • Longueur : environ 5.5 km
  • Dénivelé : 191 metres
  • Durée : Environ 2 heures
  • Difficulté : Niveau facile. La randonnée se fait sur des chemins de randonnées. La descente depuis Sainte-Croix est facile, même pour des marcheurs peu entraînés ou avec des enfants (à garder sous surveillance).
  • Parcours : Suivre les panneaux indiquant Gorges de Covatannaz, puis Vuiteboeauf.
  • Transport : En voiture : il faut laisser la voiture au parking de la gare de Sainte-Croix (ou de Vuiteboeuf si vous souhaitez faire le parcours dans l’autre sens). Après la marche, il faut revenir au point de départ avec le train régional. En transports publiques : prendre le train jusqu’à Yverdon-les-Bains, puis le train pour Sainte-Croix.
  • En plus : Il est possible de prolonger la balade jusqu’à Baulmes en un peu moins d’une heure. À l’intersection indiquant les deux directions de Vuiteboeuf et Baulmes, il faut donc suivre celui avec la mention : Baulmes.

Le parcours

Voici le tracé du chemin reliant Sainte-Croix à Vuiteboeuf en passant par les Gorges de Covatannaz.

  • Benoit Jacquet

    ça donne envie de voyager