Ardèche : Notre journée canyoning

Aujourd’hui le réveil sonne plus tôt que d’habitude, nous avons une grosse journée qui s’annonce forte en émotion : notre première expérience de canyoning. Cette première fois se déroulera dans les Gorges de la Haute-Borne en Ardèche.

Canyoning_1

Pas mal le cadre non ?

Notre petit-déj englouti, nous nous rendons à Jaujac où le guide nous attend pour nous emmener jusqu’au col de la Croix de Bauzon. 9h, arrivée à destination. Nous sommes un groupe de 8 personnes prêtes à en découdre avec la rivière de la Borne et ses canyons.

Après avoir enfilé nos combinaisons et nos grosses bottes, nous nous rendons à pied jusqu’à la rivière. Nous sommes au mois d’août, mais le soleil semble timide ce matin. Première rencontre avec l’eau, c’est frais…. Brrr !! Le guide nous donne 2 – 3 instructions et c’est parti.

Pas le temps de s’endormir sur nos lauriers, nous voici face à notre premier saut ! Et pour bien commencer la journée, il fait 10m de haut. Lors des instructions il nous a été dit, qu’il est important de sauter bien droit, pour ne pas se blesser une vertèbre (ça rassure !). Bon 1, 2, 3, on sauuuuuuuute, PLOUF ! :-) La technique ? Ne pas se poser de questions et sauter !!!

Canyoning_4

Comme en témoignent les photos, les paysages sont magnifiques. Malgré la haute saison, nous ne croisons pas beaucoup de groupes. Nous somme entourées des gorges et de la forêt. Seul le bruit des cours d’eau nous accompagne.

Nous continuons à dévaler ce merveilleux canyon, dans un rythme très soutenu. Il faut l’avouer, le guide ne nous laisse malheureusement pas vraiment le temps d’admirer toute cette nature qui nous entoure, ce sera le seul bémol de cette activité. On plonge dans l’eau, puis on remonte, on se laisse glisser sur un toboggan naturel puis on saute d’environ 8 m.

Canyoning_3

A midi, pause sandwich, le soleil, lui, rechigne toujours à se montrer. On se réchauffe comme on peut et on repart. Justine se fait une frayeur en se bloquant la jambe sous une pierre alors que son corps continue à être emporté par le courant. Finalement plus de peur que de mal et après s’être faite secourir par un membre de notre troupe, nous pouvons repartir.

Plus tard dans l’après-midi, nous arrivons devant un saut qui restera longtemps gravé dans nos souvenirs. Sa particularité ? Sa proximité avec la falaise juste en face. Il ne faut sauter ni trop à gauche, ni trop à droite. Nous sommes donc à nouveau très rassurées. Tout le monde saute sans trop se poser de question. Ah oui tout le monde sauf Sabine ! Après quelques tergiversations, elle se décide enfin à faire le pas, et, dans les airs, elle entend, à DROITE, à DROIIIIITE… hum trop tard. PLOUF, heureusement tout va bien !

Canyoning_7

Quelques mètres plus bas, il faut plonger sous l’eau, se glisser dans un passage étroit, y parcourir quelques mètres sans avoir la possibilité de reprendre son souffle.
On l’a fait, mais pour être honnêtes, on préfère les sauts ! ;-)

Nous ne pouvons que vous conseiller de tenter cette expérience. Nous avons eu des frissons, nous avons sauté, glissé, plongé tout en admirant cette magnifique région. Nous repartons enchantées par ces premiers pas en canyoning qui nous ont laissés des souvenir plein la têtes mais aussi quelques courbatures et quelques bleus.. ;).

Canyoning_6 Canyoning_2
Nous souhaitons remercier Mickael qui s’est donné la peine de prendre des photos tout le long de la journée, nous permettant ainsi de vous la faire partager en image.

Notre prochain objectif canyoning ? À tester cette fois-ci en été 2015 dans notre beau pays, la Suisse. Des recommandations ?

Organisation : Les intra-terrestres
Site internet officiel : http://www.ardeche-canyoning.com
Offres : saut à l’élastique, canyoning, spéléologie, escalade, …
Tarif Canyoning : entre 39 et 65 Euros selon le parcours, matériel compris

CONSEIL

Il est important de bien choisir son programme (demi-journée ou journée complète) et le niveau des canyons (facile, moyen difficile) afin d’en retirer un maximum de plaisir. De notre côté, nous avons choisi la journée complète. A la fin nous étions lessivées mais ne regrettons pas une seconde notre choix.