72h à la découverte des Pouilles

À moins de deux heures de vol de Genève, direction le sud de l’Italie et les Pouilles pour un long week-end ensoleillé. Une magnifique région située dans le talon de la botte italienne. Au programme, une eau aux milles teintes turquoises, des villages d’un blanc immaculé et des champs d’oliviers à perte de vue. En bref, Puglia, me voilà!

Les Pouilles

QUAND PARTIR DANS LES POUILLES ?

De par sa situation à l’extrême sud de l’Italie, les Pouilles ont quoi qu’il en soit un climat des plus agréables une bonne partie de l’année.

La haute saison est bien évidement juillet et août. Le mois d’août est particulièrement à éviter car presque tous les italiens prennent leurs vacances à ce moment-là et se rendent dans cette région. De plus, c’est le mois le plus chaud. La chaleur y est effectivement étouffante. Juin et septembre sont les mois idéaux pour découvrir la région.

ACCÈS

Le moyen de transport le plus simple pour se rendre dans les Pouilles est par voie aérienne. En effet, il existe plusieurs vols directs au départ de Genève à destination de Bari et Brindisi. Je suis partie le premier week-end de juillet. J’ai réservé mes billets d’avion deux mois en avance et j’ai trouvé un tarif qui valait vraiment la peine. Pensez à comparer les prix des billets entre différentes compagnies aériennes à l’aide d’un comparateur de vol comme Easyvoyage. Cela permet d’avoir un bon aperçu des différentes possibilités et des tarifs.

SE DÉPLACER

Sur place il y a beaucoup à voir. De nombreux villages, des plages de sable blanc et bon nombre de petits recoins. En définitive, pour optimiser le temps je recommande de louer une voiture. En effet, les transports en commun ne sont pas les plus pratiques. La voiture est le moyen le plus simple pour se rendre d’un point A à un point B. De plus, la location est tout à fait abordable. Lors de mon séjour le premier week-end de juillet la location d’une voiture de type Renault Clio ou similaire m’a coûté 180 francs pour trois jours.

LOGEMENT

Si vous restez plusieurs jours dans la région, vous avez plusieurs possibilités concernant les logements. La première option est de choisir une ville de base comme je l’ai fait et de rayonner ensuite autour. La deuxième est de réserver des nuits dans une ville différente tous les tant de nuit afin de bien pouvoir visiter toute la région sans longs trajets.

Pour mon séjour de trois jours, j’ai choisi comme base Monopoli. Je suis partie avec une amie qui connaissait déjà la ville et qui l’apprécie beaucoup. Il y’a un grand choix en ce qui concerne les restaurants, bars et plusieurs jolies petites boutiques. Comme hébergement j’ai opté pour cet appartement. Le prix est très correct, la situation parfaite et la terrasse sur le toit vaut le détour. J’ai juste regretté que la décoration ne soit pas un peu plus traditionnelle.

BENEFICIEZ D’UN CREDIT VOYAGE BOOKING

NOURRITURE

La cuisine italienne ne se présente même plus !A vrai dire, je me suis régalée pendant trois jours de bonnes pâtes fraiches, de poissons grillés, de pizzas (bien évidement), de glaces au Nutella ou encore de taralli, des petits gâteaux secs à l’apéro. Le tout accompagné de délicieux vins fruités de la région. Avec la cuisine italienne, on ne peut pas se tromper. On mange obligatoirement bien.

Monopoli


Monopoli, mon quartier général pour ces 72h à la découverte des Pouilles, est une ville côtière. Ici on ne retrouve pas de grandes avenues, mais plutôt un fascinant dédale de petites ruelles à explorer à l’infini et où il fait bon se perdre.

Qui dit ville en bord de mer dit forcément pêcheurs. Le petit port de Monopoli et ses jolies barques bleues invitent à la promenade et à la contemplation. Spécialement le matin, quand les pêcheurs et leurs embarcations rentrent au bercail, trient leurs poissons et réparent leurs filets.


J’ai adoré flâner dans les ruelles qui composent le centre historique et voir la vie d’une petite ville des Pouilles se dérouler sous mes yeux. Ici on est loin de l’agitation touristique. Cependant, la ville se remplit un peu plus le soir venu.

Les remparts invitent à une jolie balade en fin de journée, suivi d’un petit apéro aux dernières lueurs du jour.



Polignano a mare

Polignano a mare a été un vrai coup de coeur. J’ai visité la ville en fin de journée et je l’ai tellement aimée que j’ai voulu vite revenir m’imprégner un peu des lieux juste avant de reprendre mon avion.

Polignano a mare c’est LA carte postale des Pouilles. Surnommée la « Perle de l’Adriatique », la ville est située sur un rocher calcaire haut de 25m. Flâner dans les rues pavées du centre historique et de ses bâtiments tout blancs, accrochés à la falaise, est le meilleur moyen de découvrir la ville.

Les terrasses panoramiques disséminées à travers la ville surplombant la mer offrent des vues sur l’Adriatique à tomber pour des instants magiques.



L’immanquable de Polignano a mare et sa vue la plus connue est la anse Cala Porto, que l’on peut admirer du Ponte Lama Monachile.

 

Gallipoli

Gallipoli, qui signifie « Belle Ville » en grec, est une ville côtière située de l’autre côté de la botte. Situé au bord de la mer Ionienne, le centre historique de Galipolli est perché sur une île reliée par un pont à la terre ferme et au reste de la ville.

La veille ville, véritable petit labyrinthe, est entourée de remparts qui protégeaient la ville des envahisseurs. J’ai adoré m’y balader. La journée, la ville dort, il y a peu de monde dans les rues. Enfin, on y croise surtout des locaux. C’est plutôt agréable pour découvrir l’architecture typique des lieux. Après avoir arpenté les différentes ruelles du centre, rien de mieux que d’aller se rafraichir à la plage et son eau cristalline.






 

Alberobello


Alberobello, ce village classé au patrimoine de l’UNESCO, est connu pour ses innombrables trulli. En effet, Alberobello compte le plus grand nombre de trulli. Les trulli sont des petites maisons construites en pierres sèches et qui possèdent un toit conique qui lui est composé de pierres plates grises. Sur les toits de ces maisonnettes sont parfois peints des symboles comme par exemple des coeurs, des colombes, des croix et croissants de lune. Selon la légende il s’agirait d’un rite pour se protéger des mauvais sorts.

On trouve deux quartiers principaux à Alberobello. Le Rione Monti, le plus touristique. C’est là que se concentre le plus grand nombre de trulli. Il est principalement composé de boutiques de souvenirs ou d’artisanats locaux qui s’enchainent les uns après les autres. Cela enlève malheureusement un peu du charme du lieu.



Le deuxième quartier, Rione Aia Piccola, est lui bien moins fréquenté. C’est là que l’on retrouve les maisons des habitants du village. En me promenant dans les rues de ce quartier, j’ai pu être seule, Alberobello rien que pour moi, loin des touristes.


La Piazza del Popolo propose un belvédère qui offre LA vue sur les charmants toits coniques d’Alberobello.

Alberorbello est très touristique mais en la visitant tôt le matin ou le soir au coucher du soleil, il est possible d’y trouver un peu d’authenticité et ainsi d’éviter la masse touristique.

Je suis tombée sous le charme de ce lieu qui ressemble à un petit village de fées. Même si ce village typique des Pouilles est très touristique, il serait vraiment dommage de passer à côté.

 

Ostuni

Ostuni, « La Città Bianca », ville est perchée sur des collines, tient son nom de ses maisons blanchies à la chaux. Je me suis laissée guider par les ruelles tortueuses jusqu’au sommet du centre historique où des cactus, mais aussi une vue imprenable sur la mer adriatique et les oliviers m’attendaient.

Lors de ma visite à Ostuni, la ville était vide. Ce fût un énorme plaisir d’être seule à monter les escaliers, puis en descendre d’autres pour en remonter un peu plus loin. Cela m’a un peu fait penser à ma chère Lausanne qui est toute en pentes.


Pour découvrir la ville, j’ai laissé le hasard faire les choses. Tout d’abord, je me suis laissée entraînée par une jolie porte, puis une arcade qui me plaisait. Les ruelles d’Ostuni sont comme des petits passages secrets, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Cela donne un charme fou à la ville. Les restaurants et les bars sont nombreux et de jolies terrasses invitent ainsi à tout moment à se poser et profiter du soleil.


Non loin d’Ostuni, j’ai aimé me baigner à la Riserva Naturale Torre Guaceto. L’eau était tout simplement divine. Un pur moment de détente et de bonheur.

Mes bonnes adresses dans les Pouilles
LULLABAY

Profiter du coucher de soleil, un Spritz à la main avec une bonne ambiance et de la musique à Lullabay. Il y d’ailleurs aussi une plage pour venir se baigner pendant la journée ainsi que des food-trucks pour se restaurer.

CALA CERASA

Cala Cerasa est un autre endroit idéal en fin de journée pour une dernière baignade suivie d’un petit cocktail voire d’un repas. Ici aussi l’ambiance est relax et la déco parfaite pour des jolies photos.


VINI & PANINI

En ce qui concerne le coté culinaire, je recommande Vini & Panini à Monopol, parfait pour l’apéro avec des planches de charcuterie et de fromage accompagnées d’un vin italien. D’autre part, le soir, une délicieuse pizza sera parfaite.

IL GUAZZETTO

Pour manger de délicieux fruits de mer et poissons, il faut aller à Il Guazzetto (Monopoli).

SANBÉ

À Polignano a mare je me suis arrêtée à la terrasse de SanBé pour un petit souper 100% italien.

CAFFÈ NEL CHIASSO

Caffè Nel Chiasso est l’endroit parfait pour prendre le petit-déjeuner à l’ombre sur une terrasse.

Une envie: y retourner

Ces trois jours sont passés à une vitesse folle. J’ai eu un joli aperçu de la région. Cependant, en fin de compte, il me reste comme un goût d’inachevé. En effet, les Pouilles ont tellement plus à offrir que je rêve de retourner plus longtemps dans la région. Notamment pour en voir plus. Comme par exemple découvrir de nouvelles villes, bronzer sur des plages encore plus belles et faire de la randonnée à l’intérieur des terres.

Vous connaissez les Pouilles? Que me recommanderiez-vous de visiter lors d’un prochain voyage? Avez-vous des adresses incontournables à partager?

 

On se retrouve sur Pinterest?

Vous êtes sur Pinterest ? Epinglez cet article !

   

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer